Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

george ezra

  • La Parenthèse Musicale #2


    Ces dernières semaines ont plutôt été assez cool en découverte musicale.
    Je suis tombée d'amour pour quelques voix particulières, et pour certains, découvrir leur univers a été encore plus révélateur à mes yeux. J'ai eu envie de me pencher sur trois musiciens en particulier, et de vous en parler ici.

     

    Celui qui m'a complètement fait chavirer : Hozier.

    Hozier.png

    Mon chouchou. Il y a quelques mois, j'ai découvert totalement par hasard Hozier (Andrew Hozier-Byrne de son vrai nom) sur Spotify.
    J'ai immédiatement succombé à la voix grave et puissante de ce jeune Irlandais. 
    Il y a quelque chose de bouleversant dans ses mélodies, quelque chose qui arrive à me transporter, à me donner les frissons et dont je n'arrive pas à me décrocher. Un univers apaisant, intimiste, un peu céleste comme ça, aux résonances blues. Un artiste avec de vrais textes. Une pure découverte. Pas un jour sans que j'écoute une de ses chansons.
    Après de longues semaines d'attentes, son album « Hozier » ne devrait plus trop tarder. Je trépigne d'impatience de pouvoir l'écouter.


    > La plus connue : « Take Me To Church ».


     

    > Un live/acoustic : « To Be Alone ».



    > Pour finir : « Sedated ».



     

    • Celui qui me donne envie de chanter comme lui : George Ezra.
    George+Ezra+GeorgeEzra.jpg


    La première fois que j'ai entendu George Ezra, c'était avec la chanson « Budapest » qui passait à la radio. Un peu comme tout le monde j'imagine. Sauf qu'aux premières écoutes, j'avais pas été super emballée par ce morceau, malgré la grande curiosité que m'a suscité sa voix.
    Je me suis donc un peu penchée sur le monsieur en écoutant son tout nouvel album « Wanted on Voyage », et au fur et à mesure que les minutes passaient j'étais vraiment intriguée par sa voix rauque et profonde. Quel fût pas mon étonnement en découvrant le visage de ce musicien ! 
    Je m'étais dessiné l'image d'un homme d'une trentaine d'années, vivant au fin fond du sud des États-Unis, portant un chapeau et une chemise à carreaux. Un beau cliché. Seulement, en réalité, Ezra est âgé de 21 ans, il vient d'Angleterre, a le look d'un ado décontracte' et un visage d'ange. Énorme contraste avec ce que j'imaginais.
    Je ne me lasse pas d'écouter et de chanter « Budapest », ou « Did You Hear The Rain ? », en prenant une voix grave.


    > La plus connue : « Budapest ».


     

    > Un live/acoustic : « Blame It On Me »


     

    > Pour finir : « Did You Hear The Rain ? » (Mon morceau préféré.)


     

     

    Celui qui te donne de te défouler : Benjamin Booker.
    Benjamin+Booker+BenjaminBookermain+PNG.png


    Autre petit nouveau, Benjamin Booker, qui tape aussi dans le registre du blues, mais cette fois avec beaucoup plus de brutalité, avec des touches garage et punk, le tout porté par une guitare électrique et une voix écorchée, qui donne un résultat assez rock and roll.
    Mon coup de cœur a été avec le morceau « Violent Shiver », véritable petite pépite.


    > La plus connue : « Violent Shiver ». <3


     

    > Un live/acoustic : « Wicked Waters »


     

    > Pour finir : « Have You Seen My Son ? »


     

    Petit bonus et juste pour le fun: je vous poste trois vidéos du groupe The 1975.
    Ce sont un peu mes One Direction à moi (ne me demandez pas pourquoi). J'écoute beaucoup leur dernier album en ce moment, de quoi me mettre de bonne humeur ! :)
    (Ce sont les trois morceaux que j'aime le plus.)






     

    - - - - - - - - - - - - - - - - -

    J'espère que ça vous a plu!
    On se retrouve prochainement pour une autre parenthèse musicale.
    Et comme dirait Marty McFly, restez:

    giphy.gif